JACQUES DUTRONC PREND RACINE

Jacques Dutronc prend racine

 

A chanteur frileux, titre douteux. Tout est dit et pourrait faire suite un article bien bien verbeux. Jacques Dutronc reprend du service, ce qui ne veut pas dire qu’il repart au combat. Sur scène et nonchalant comme à son habitude, il reprend les standards qui ont fait son succès il y a bien des années.

 

 

Mafia Blues : Encore un petit détail, si je vous raconte tout

et que vous faites de moi une fiote, je vous bute, est-ce que c'est clair ?


Un show pour fanatiques écervelés

La Playlist de la série de concert donnée par Jacques Dutronc jusqu’au 24 avril est à pleurer. Les Play Boys, Fais pas ci, fais pas ça, Les Cactus, La Fille du Père Noël, J'aime les filles, L'Opportuniste, Gentleman cambrioleur, etc., jusqu'à Merde in France (Cacapoum), Et moi, et moi, et moi, Dutronc sur scène en 2010 ça donne pléthore de succès qui sentent bon le dimanche de 5 à 7 branché sur Nostalgie avec papa maman, de retour de chez mamie.

 

Voir le fils faire de la scène et s’envoyer des groupies donne au père l’envie d’avoir envie et ne rien faire qu’apprendre. Quoiqu’il connaît déjà tout de la scène, tous ces recoins, toutes ses bouilles de plus en plus âgées qui s’affalent sur le devant de la scène pour apprendre à cracher. Il en avait une envie de les retrouver, Jacques Dutronc. Une envie qui ne demandait pas beaucoup d’efforts. Finalement, c’est le public qui décide et Jacques Dutronc le goût du public, il en fait son affaire. Y’a qu’à voir la couv’ de SeniorActu.com et le tour est joué.

 

Hymne à la nonchalance

Le gai luron finira à côté de la plaque, mais c’est toujours mieux que les people qui s’affronteront sur la plaque africaine. La Ferme Célébrités revient le 29 janvier, depuis l’Afrique, une pompe à fric qui rime avec TF1. Là-bas, on voit des « pipole » gravos, des « has been à la mimolette » comme aime les appelé Frédérique Lopette qui tenteront de se faire une place au soleil rien qu’avec de la crème bronzante. Revenir au premier plan sans rien foutre.

 

Non, Jacques Dutronc impose fierté et dignité tel un vieux chêne que tout le monde respecte. C’est lui, c’est lui, c’est lui qu’il faut aller voir. 17 ans qu’il n’est pas remonté sur scène, ça commence à remonter. Thomas jouait encore dans les pâquerettes. Souchon allait au raz. Salvador en faisait des coquelicots. En début d’année 2009, quand Le Nouvel Obs l’interviewait, l’intéressé avouait cigare en bouche : « Ouais, je vais peut-être la faire (la tournée)... Mais je sais pas si je pourrai... Je crois pas... C'est trop dur... Faudrait passer au régime sec (...) Mais faut bien que je nourrisse mes chats... ».

 


Arthur Diens (Le 14 janvier 2010)